Courte auto-biographie artistique

 

          Je suis né en France en 1932, de parents émigrés de Pologne. Après la seconde guerre mondiale dont j’ai été un enfant-caché rescapé et ou je n’ai pu poursuivre des études normales, j’ai rapidement abandonné mon intention de rattraper ce retard et j’ai voulu apprendre un métier afin d’aider ma mère qui, elle aussi, avait survécu. Le métier du bois m’attirait et je suis devenu un apprenti dans une menuiserie ébénisterie. Malheureusement, pendant ces deux années d’apprentissage, je n’ai rien appris de concret  et mon travail consistait surtout a nettoyer l’atelier a longueur de journées ou d’aller acheter du vin et des cigarettes aux autres ouvriers.

   

 

Parmi ceux-ci il y avait deux sculpteurs sur bois car cet atelier s’était surtout spécialisé dans la construction ou la rénovation de meubles ou décors destinés a des églises. Un de ces sculpteurs s’était spécialisé dans la sculpture de Jésus crucifiés. – mais il était invalide du bras gauche! Et souvent, on m’appelait pour frapper sa masse de bois et faire avancer plus rapidement son travail. C’est la que j’ai été attiré par la sculpture sur bois! A la fin de ces deux années, on m’a quand même  permis de me présenter a une école de sculpture. Pour y être reçu, on  m’a octroyé 40 heures de travail et j’ai réussi a présenter une pièce d’apprentissage, qui décore la première page de ce site.

C’est alors qu’en 1952, a l’age de 20 ans, j’ai décidé de partir en Israël, au Kibboutz Hathor ou je vis jusqu’aujourd’hui. Avant mon départ, j’ai réussi a acquérir une série de ciseaux, gouges et burins pour sculpter.

 

Pendant près de 20 ans, étant trop occupé par le travail harrassant des champs et mes activités sociales au sein du groupe des français avec lesquels j’étais venu, je n’ai presque rien crée dans le domaine artistique. Ce n’est qu’après notre mission de trois ans en France ou j’ai connu Mr Marcel Azoulay, menuisier-ebeniste, que j’ai repris mes activités artistiques.

Depuis, auto-didacte complet, je n’ai pas arrêté de sculpter le bois. Au fil des années, j’ai acquis d’autres outils et du matériel adéquat et beaucoup plus tard, le kibboutz m’a octroyé  une, puis deux journées de travail consacrées a la sculpture et surtout m’a permis de monter mon propre studio.

Le résultat de toutes ces années d’incèrtitudes, de recherches, d’expériences avec d’autres matériaux, est la dans ce site. Malgré tous ces essais, je suis revenu a mon rêve d’enfance = la sculpture sur bois!

- Dovka 2004 -